Concepts de base

From MediaMonkey Wiki
Jump to: navigation, search

Si vous débutez dans la gestion de la musique numérique, prenez une minute pour apprendre certains concepts de base applicables aux bibliothèques numériques.

La bibliothèque

La bibliothèque est une base de données répertoriant tous vos albums CD et toutes vos pistes audio. Chaque album ou piste apparaissant dans la base de données est l'enregistrement d'un album ou d'une piste existant physiquement, soit quelque part dans un tiroir (un de vos albums CD) soit dans votre disque dur (ex : des fichiers MP3), ou sur un réseau. En enregistrant votre musique dans une base de données, vous pouvez rechercher rapidement une simple piste dans votre collection composée de milliers de fichiers, et/ou organiser vos fichiers très rapidement.

Pour organiser votre musique, vous devez l'ajouter à votre bibliothèque. Une fois qu'une chanson est répertoriée dans la bibliothèque, chaque opération exécutée sur le fichier mettra également la base de données à jour comme il se doit. Par exemple :

    • Si vous changez "Artiste" ou "Album" dans un fichier, la base de données sera mise à jour en conséquence (si l'option de mise à jour automatique des tags est activée).
    • Si vous supprimez une piste, vous pouvez choisir de la supprimer de la bibliothèque uniquement ou de la supprimer à la fois de la bibliothèque et de votre disque dur.

Formats d'extraction et de compression audio numérique

La plupart des lecteurs médias supportent à l'origine plusieurs formats de fichiers audio numériques et d'autres les supportent via des plug-ins. Certains de ces formats (ex : un CD audio standard) ne sont pas compressés, tandis que d'autres (ex : MP3) sont compressés. Un CD audio non compressé peut occuper près de 700 Mo sur le disque dur, tandis que le même CD audio sous un format compressé utilise souvent moins de 20 % de l'espace. MediaMonkey est capable d'extraire le son audio depuis un CD audio et de le sauvegarder dans le disque dur sous un format compressé.

La compression audio peut s'effectuer avec ou sans perte. La compression audio sans perte compresse les données audio en conservant l'intégrité du signal d'origine. Par conséquent, une piste audio compressée au moyen d'une compression sans perte peut être reconvertie vers sa forme d'origine non compressée. La compression à perte, pour sa part, tire profit du fait que le système auditif humain ne remarque pas certains types de dégradations de signaux. Elle peut atteindre ainsi des ratios de compression beaucoup plus importants. En contrepartie, bien sûr, en fonction de l'algorithme utilisé et du ratio de compression choisi, la compression à perte peut introduire des artefacts pouvant devenir audibles, surtout lorsque les ratios de compression augmentent.

Voici une brève description de certains des divers formats supportés à l'origine par MediaMonkey pour vous aider à choisir le format idéal pour votre collection de musique :

Format Type de compression Qualité de compression Compatibilité application Support MediaMonkey Compatibilité dispositif portable Compatibilité DVD Commentaires
MP3 avec perte bonne toutes lecture, tagging, encodage tous la plupart -
WMA avec perte très bonne la plupart lecture, tagging, encodage certains (mais pas les iPods) la plupart Format Microsoft
OGG avec perte excellente la plupart lecture, tagging, encodage certains (mais pas les iPods) peu Norme ouverte (sans brevets)
AAC (M4A/M4P) avec perte excellente la plupart lecture, tagging,
encodage (via plug-in)
iPods et certains téléphones aucun Popularisé par iTunes
MPC avec perte excellente (débit binaires élevés) peu lecture, tagging aucun aucun -
CD audio (CDA) aucun - tous lecture, gravure aucun la plupart -
WAV aucun - la plupart lecture, tagging, encodage certains la plupart Les versions de tagging peuvent varier
Monkey's Audio (APE) sans perte ~55% peu lecture, tagging aucun aucun -
FLAC sans perte ~58% certains lecture, tagging, encodage peu aucun Norme ouverte
WMA sans perte sans perte ~58% certains lecture, tagging, encodage - certains -
ALAC sans perte ~58% certains lecture, tagging iPods aucun -

Finalement, le choix du format à utiliser pour votre collection audio est personnel. Il implique des concessions entre la qualité audio, l'espace sur le disque dur, la portabilité et les futurs usages. Dans la plupart des cas, le MPE est parfaitement adapté et son utilisation répandue en fait un outil d'encodage avec perte. Pour une compression sans perte, le choix dépend largement de vos périphériques et de votre préférence éventuelle pour un format ouvert du type FLAC.

 

Informations relatives :

Ajout de pistes audio

Paramètres d'encodage en MP3

Licences DRM (Digital Rights Management)

Certains formats décrits ci-dessus peuvent être encodés avec des informations sur les licences DRM (Digital Rights Management). Les pistes WMA, et M4P en particulier, achetées dans les boutiques de musique en ligne peuvent être encodées avec différentes versions de DRM de Microsoft, tandis que les pistes achetées sur la boutique de musique iTunes sont encodées avec le DRM Fairplay d'Apple.

En général, il vaut mieux éviter les pistes encodés avec des DRM car elles peuvent vous limiter en ce qui concerne leur utilisation (même si vous les avez obtenues en les achetant). Par exemple, si vous souhaitez copier les pistes vers votre lecteur MP3, les DRM peuvent vous en empêcher. D'autre part, les DRM permettent à certaines entreprises de "louer" de la musique à un coût bien moindre que le prix de vente, et en fonction de vos besoins, de telles souscriptions peuvent valoir la peine.

MediaMonkey supporte les DRM des WMA jusqu'à la version 9.

 

Informations relatives :

Page Electronic Frontier Foundation sur les DRM

Tags

La plupart des formats de fichiers encodés numériquement permettent également d'imbriquer les informations dans le fichier. Par exemple, vous pouvez posséder un fichier nommé "Bryan Adams - Summer of '69.mp3" dans lequel le nom de fichier vous renseigne sur l'artiste et le titre, cependant, si vous souhaitez stocker des informations sur l'album, les numéros des pistes, l'année, le genre musical, les classements, les paroles, etc. vous devez stocker ces informations dans les Tags imbriqués dans le fichier.

MediaMonkey permet de stocker dans la bibliothèque toutes sortes d'informations concernant une piste et de mettre automatiquement à jour les tags lorsque des modifications sont apportées à ces informations. Il existe deux raisons de stocker ces informations dans la bibliothèques de MediaMonkey et dans les tags des pistes :

1) Si la piste est partagée avec un dispositif externe comme un lecteur de MP3 ou de DVD, le tag permet de mettre ces informations à disposition via le dispositif (s'il supporte les tags).

2) Si vous souhaitez utiliser un autre lecteur ou un autre gestionnaire de musique, les tags imbriqués dans vos chansons peuvent souvent être lus par ces applications.

Les tags sont souvent stockés sous un format désigné spécifiquement pour ce type de fichiers. Par exemple, les fichiers MP3 possèdent souvent des tags ID3 tandis que les fichiers OGG possèdent des tags vorbis. Voici ci-dessous une brève présentation des formats supportés par MediaMonkey :

ID3v1 : c'est le plus petit commun dénominateur des formats de tag MP3. Il stocke seulement un nombre limité d'informations (par exemple l'artiste, le titre, l'album, etc.) mais il est supporté presque universellement par les lecteurs audio portables et les lecteurs de DVD.

ID3v2 : ces tags sont également utilisés pour les fichiers MP3. Ils prennent en charge un nombre de métadonnées (informations sur les fichiers de musique) beaucoup plus important comparé aux tags ID3v1, mais certaines informations encodées dans les tags ID3v2 peuvent ne pas être lues par d'autres applications ou dispositifs supportant uniquement le ID3v1. Pour cette raison, il est souvent conseillé de stocker des données sur les musiques à la fois dans les tags ID3v1 et ID3v2. Il existe actuellement 2 versions de ID3v2 : ID3v2.3 et ID3v2.4. MediaMonkey utilise la solution qui consiste à stocker la plupart des informations afin qu'elles soient lisibles par des périphériques et des applications supportant ID3v2.3 ou ID3v2.4.

Les fichiers OGG, FLAC et WMA ont leur propre formats standards. Par besoin d'alternative, puisque la spécification supporte autant de métadonnées que nécessaire et de manière relativement univoque.

Les fichiers APE et MPC utilisent les tags APE2, conçus pour résoudre certains des problèmes liés à ID3v2. Bien que leur fonctionnement soit opérationnel, leur prise en charge est limitée sur les lecteurs audio portables et les lecteurs de DVD.

Informations relatives :

Éditer les propriétés des pistes

À propos des propriétés des pistes

Ajuster le volume

Lorsque les pistes sont encodées numériquement à partir de différentes sources et qu'elles utilisent différents encodeurs ou paramètres d'encodage, elles vont invariablement lire à différents volumes en fonction des lecteurs et des matériels. Plusieurs technologies ont vu le jour pour régler ce problème et il s'avère utile de les comprendre pour utiliser l'approche la plus adaptée à vos besoins.

  1. Replay Gain
    Représente l'approche la plus standardisée de l'ajustement du volume, produisant une approche complète pour tous les formats audio sans altérer la qualité audio. Les améliorations de Replay Gain utilisent une approche en plusieurs phases : les volumes des premières pistes sont analysés et le coefficient obtenu est sauvegardé dans le tag de la piste (gain Piste). Puis après l'analyse de toutes les pistes d'un Album, un seul coefficient est sauvegardé pour toutes les pistes de l'album (gain Album). Puis pendant la lecture, le tag de gain Album ou de gain Piste est lu et le lecteur ajuste le volume vers le haut ou vers le bas de manière appropriée (le gain Album est préférable pour la lecture d'un Album entier et la préservation des variations de volume entre les pistes encodées sur l'album d'origine, alors que le gain Piste est préférable pour la lecture d'une liste de lecture de pistes d'origines différentes). Cette approche est excellente pour les lecteurs situés sur des PC, mais elle est limitée car de nombreux dispositifs portables ne supportent pas les tags Replay Gain, ainsi lorsque les pistes sont synchronisées sur un dispositif, le volume varie.

    MediaMonkey supporte l'analyse de Replay Gain et la lecture (par piste et par album via "Analyse du volume" et "Niveau du volume cible pour le lecteur").
  2. Soundcheck
    Ceci est la variante Apple de Replay Gain. iTunes génère des coefficients Soundcheck utilisés pour ajuster le volume de lecture. Soundcheck a pour avantage d'être reconnu par les dispositifs iPod, le volume étant ainsi ajusté même pendant la lecture sur le dispositif sans aucune altération de la qualité. Il a pour inconvénient de ne pas être standard et les autres lecteurs peuvent ne pas reconnaître les valeurs Soundcheck.

    MediaMonkey supporte Soundcheck et convertit les valeurs Replay Gain et les valeurs Soundcheck à la volée lors d'une synchronisation entre un PC et un iPod.
  3. MP3 Gain
    Ceci est une variante de Replay Gain, avec pour différence que le coefficient d'analyse n'est pas enregistré dans un tag, mais que le volume du fichier MP3 est en fait modifié en fonction de l'analyse. Cette approche possède des avantages : comme avec Replay Gain, la qualité audio n'est pas altérée et les fichiers MP3 obtenus peuvent être lus aux mêmes niveaux de volumes sur tous les lecteurs de MP3. L'inconvénient réside dans le fait que cette approche se limite aux MP3.

    MediaMonkey supporte le type d'ajustement du volume MP3 Gain via la commande "Niveau de volume" et peut effectuer cette opération à la volée lors de la synchronisation sur un dispositif.
  4. Conversion
    Chaque fois que les pistes sont converties d'un format à un autre, le niveau du volume peut être ajusté. Ceci se révèle utile lorsqu'il est nécessaire de convertir des formats, cependant, pour toute autre chose, cela ne représente pas un bon moyen de parvenir à l'ajustement des volumes car cela entraîne une altération de la qualité.

    MediaMonkey supporte la conversion (incluant l'extraction et la gravure de CD) avec l'ajustement du volume et peut effectuer cette opération à la volée lors de la synchronisation sur un dispositif.
  5. Normalisation audio
    Cette approche est utilisée par certains plug-ins de sortie ou plug-ins DSP qui ajustent les niveaux de sons à la volée pendant la lecture pour les maintenir dans des limites déterminées. Ceci n'est généralement pas recommandé car cela peut entraîner l'apparition d'artefacts audio.


Informations relatives :

Standard Replay Gain (par David Robinson).


[[::WebHelp:Basic Concepts/4.0|English]]  • [[::WebHelp:Basic Concepts/4.0/de|Deutsch]] • [[::WebHelp:Basic Concepts/4.0/es|español]] • [[::WebHelp:Basic Concepts/4.0/fr|français]]


Additional Help: Forum | KnowledgeBase | Support